Mutant : Critique et test DVD




Aujourd'hui , l'Ecran bis se paye un retour dans le milieu des années 80 avec Mutant (également connu sous le nom de Night Shadows ou encore par chez nous « la nuit des mutants »). Si le nom de John Bud Cardos restera à jamais attaché au cultissime « L'horrible invasion » et ses tarentules plutôt envahissantes, on oublie souvent que le brave John s'est fendu de quelques sympathiques B-movies dont le fameux « Mutant » que nous allons disséquer en chœur...

Synopsis: Tandis qu'ils passaient des vacances tranquilles, deux frères découvrent l'horrible secret d'une petite ville, une usine chimique qui a vidé sans scrupule, ses déchets toxiques sur la ville et transformé pour le coup ses citadins en mutants assoiffés de sang. Ils vont tenter de survivre alors qu'une armée de zombies sans cesse grandissante rase tout sur son passage.


 Des zombies oui mais des pas gentils ! 

Critique :
Pour son sixième long métrage, John Bud Cardos louche sur « The Night of the living dead » de Romero en s'offrant une invasion de zombies en bonne et due forme. Au programme une horde de morts vivants fluorescents et quelques «Gueules du cinéma d'exploitation » : Wings Hauser, Bo Hokin et Jennifer Warren. Sympathique mais terriblement classique, Mutant souffre dramatiquement d'une longue et laborieuse exposition. Fort heureusement l'attente du spectateur est récompensée par une dernière demi heure gratinée en zombies chimiquement modifiés et séquences nocturne bien torchées.


 Jennifer Warren en médecin de campagne

Puisque nous parlons zombies, sachez qu'il n'est ici pas question de voir le moindre festin de tripailles ou d'énergiques démembrement . Pour raison de censure ou de budget, va savoir , ce malin de John fait l'impasse sur le gore , limitant ses effets graphiques à quelques maquillages plus ou moins convaincants. Mais peu importe car on retrouve dans ce « Mutant » tout le charme des séries B « Old School » et du cinéma bis des années 80. Le goût de ces bandes VHS qui ont défilé jusqu'à l'encrassement sur les têtes de lectures de nos regrettés magnétoscopes. Bref « Mutant » mérite un (re) visionnage d'urgence...Car c'est dans les plus vieilles casseroles qu'on fait les meilleurs flicks.

 Transformation en cours ...

Test technique : Sortie chez le mystérieux éditeur Monarch ( que je suspecte d'être en fait Prism Vision) , une galette zone 2 est disponible pour quelques euros dans les bacs à soldes de nombreuses enseignes. Une édition cheap de chez cheap à la sérigraphie basique qui ne propose qu'une piste française stéréo et une image perfectible mais correcte (Comprenez au format ! ). Du côté du menu, il faut se contenter d'un simple chapitrage. L'unique autre option de visionnage étant une VHS introuvable de Terror Home Vidéo, on ne va pas faire la fine bouche.


 Chapitrage ou film, il faut choisir !

Notes : Les images figurants sur le verso de la jaquette proviennent d'autres films et l'éditeur a cru bon de sous titrer le tout « L'horrible Invasion » .



Une Sympathique série  B oubliée  des années 80
Des Zombies fluos
Quelques gueules du cinéma d'exploitation



Une interminable exposition
Un film de zombies sans gore