Resurrection : Critique et test DVD



Aujourd'hui il est question de camping. Mais vous pouvez déjà faire une croix sur la marche des tongs et les soirées en discothèque. Les habitants du comté de Résurrection ont prévu d'autres animations pour les touristes de passage. Reste à déterminer si elles seront au goût de tous les campeurs. Pour le savoir , Ecranbis.com paye son test DVD de Resurrection. (Resurrection County).

Du camping sauvage qui commence bien...

Synopsis:

Si vous décidez de voyager à travers le comté de Résurrection, regardez ou vous mettez les pieds, un seul faux pas pourrait vous être fatal… 4 campeurs partis vers le sud sont accueillis avec l'hospitalité légendaire du sud, trop peut-être. Mais les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être et le weekend tourne vite au cauchemar.

Et se termine mal ...
Critique:
Je vous entends déjà soupirer derrière votre écran: Encore un redneck movie me direz vous et vous avez parfaitement raison. Depuis 1972 et le Deliverance de Boorman , l'Amérique n'a de cesse de conter les mésaventures de touristes en perdition face à des autochtones consanguins et imbibés d'alcool. Avec Resurrection County, rebaptisé Resurrection pour sa sortie vidéo française, Matt Zettell signe un survival de plus mais un survival soigné. Ce sont  d'ailleurs les évidentes  qualités cinématographiques et narratives de ces 95 minutes qui tiennent le film à bout de bras car en 2010 ni un  flirt  désormais convenu avec le « torture movie » ni un  énième  prévisible twist final ne pourrait  surprendre le spectateur . Très conscient  que des dizaines de films  ont exploré avec plus ou moins de bonheur  la thématique avant son "Résurrection", Zettell a donc  décidé de soigner la forme. 

Dans sa première partie , le film  nous laisse tout de même  sur une double sensation. Celle d'être face à un « Redneck movie » plutôt bien exécuté tout en manquant du zeste d'originalité qui  aurait enflammé les cinévores que nous sommes. On retiendra tout de même la psychologiquement rude scène du fusil ( je ne vous en dis pas plus) avant que le film ne s'aventure dans un autre registre et gagne en intensité: Captivité , séance de torture et viol  sont certes au programme mais ce n'est pas tout. Non content d'égratigner une Amérique rurale repliée sur elle même , Zettell prend un malin plaisir à pointer du doigt le fanatisme religieux. Bref dans "Résurrection" , en plus de tourner à la Bud, d'avoir marié la cousine , l'autochtone est une véritable grenouille de bénitier et montre une certaine tendance au communautarisme.


Pour une fois ce sont les héros qui sont pliés en deux...

Alors bien sûr tout n'est pas parfait mais vus les récents et plutôt calamiteux rajouts au genre (la prequel de Massacre à la tronçonneuse en tête)  , il serait dommage de bouder « Résurrection ». Après tout les bons survivals DTV sont loin d'être nombreux et  la galette éditée par Emylia  est proposée à petit prix . ( 12€99 en DVD et 16€99 en Blu-Ray)


Test technique : 



Menu du DVD Z2 Emylia

Le DVD  délivre une image sans défaut. Rayon pistes sonores on trouvera une piste DD5.1 et DTS pour la version originale et une DD2.0 pour un VF au doublage correct. Pas grand chose à se mettre sous la dent au niveau des bonus. On retrouve Game Of the dead, court métrage français déjà présent sur la galette de Megapiranha et deux bandes annonces ( Jack Brooks et Megapiranha)



Un petit "Survival" efficace et très fréquentable
Quelques belles scènes




On a déjà vu beaucoup de "Survival"