100 feet : Critique & test DVD



Après avoir campé la bombe à super pouvoir dans X-men, Famke Janssen est de retour. Et cette fois , il lui faudra affronter un poltergeist pas franchement commode dans « 100 Feat ». Réalisé en 2008 par un certain Eric Red , cette petite bobine claustrophobe a depuis quelques jours les honneurs d'une édition zone 2. C'est chez Zylo que ça se passe. Ecran bis.com vous donne son avis.



Synopsis :

Libérée de prison après le meurtre par légitime défense de son mari, Marnie Watson est contrainte de rester chez elle, dans le cadre de sa conditionnelle. C’était sans compter sur le fantôme vengeur de son époux, toujours présent dans les murs…



Critique:

Le problème des films de maison hantée c'est qu'il faut trouver une bonne raison scénaristique pour y faire rester ses personnages. Le malin réalisateur de Paranormal Activity avait eu l'idée d'attacher le spectre à une personne et non plus à quatre murs, rendant toute fuite inutile. Avec son « 100 Feet » , Eric Red a visiblement trouver une solution inédite. La belle Marnie Watson purgeant sa peine à la maison en portant un bracelet électronique, elle ne peut s'éloigner à plus de 30 mètres ( 100 feet) du centre de son appartement. Le décors ainsi planté, Red peut dérouler un « Ghost movie » classique suffisamment bien torché pour valoir le coup d'œil.




Il faut dire que le monsieur n'est pas un inconnu pour les cinéphiles déviants que nous sommes. Dans les années 80, le jeune Red signe les scénarios de « Aux frontières de l'aube » , « Hitcher » ou encore celui du polar « Blue Steel » avec Jamie Lee Curtis. Après avoir explorer la thématique Loup garou ( avec Bad Moon) et serial Killer ( avec Body Part )dans les années 90 , il rend sa casquette de réalisateur pour revenir 12 ans plus tard avec cette histoire d'esprit frappeur, dans tous les sens du terme.



En enfermant son action dans un appartement , Red est sans doute conscient qu'il va devoir soigner la forme. Et c'est  très exactement ce qu'il fait . D'un part en offrant à son héroïne les traits de la belle Famke Janssen (Xmen). D'autre part, en filmant avec talent cet angoissant spectacle claustrophobe. 100 Feet propose donc une lente et joliment photographiée visite de cet appartement prison sans pour autant cracher sur quelques « boo effects » bienvenus et autres effets visuels.
Nous voilà donc face à une plutôt bonne surprise et un petit « ghost movie »  réussi. Les bon  DTV  du genre n'étant pas monnaie courante, il serait vraiment dommage de ne pas mettre la main sur ce "100 feet".2/5





Test technique :

L'édion Zylo que nous avons testé présente une image sans défaut et bien contrastée , le tout au format 1.77. Rayon Audio , une seule et unique piste DD2.0 en langue française avec un doublage réussi. Pas de bonus à l'horizon à part quelques bandes annonces. Une édition relativement minimale donc mais restituant une image très propre.







Un ghost movie réussi
Famke Janssen



On aurait rêvé d'une VOST