La fureur des gargouilles: Critique et test DVD





Les productions RIH Entertainment estampillées « Maneater series » continuent d'arriver au compte goutte dans notre petit hexagone. Après le sympathique « Carny » sortie le mois dernier chez Seven 7 , c'est l'éditeur Zylo qui vient de se fendre d'une édition Zone 2 de Rise of the Gargoyles. L'équipe d'Ecranbis.com s'est réuni un samedi après midi pour disséquer la bestiole. Veuillez trouver le rapport d'autopsie ci dessous.



Synopsis :
Jack est un brillant professeur d’archéologie. Il pratique depuis plusieurs semaines d’importantes fouilles au fond d’une crypte souterraine, en plein Paris. Très vite, ses efforts sont récompensés. Il arrive jusqu’à une chambre secrète et y découvre des merveilles architecturales. Mais lorsqu’il comprend qu’elle est habitée par d’étranges créatures ancestrales, il est déjà trop tard… 





Critique :  
Les films de la série « Maneater » se suivent et ont fâcheuse tendance à se ressembler. Prenez un acteur connu sur le retour, ajoutez quelques monstres en images de synthèse et vous obtiendrez  un B-Movie prêt à être diffusé en exclusivité sur Sci Fi channel puis sur le marché de la vidéo. A l'arrivée il y a bien sûr à boire et à manger, quelques bonnes surprises ( le récent Carny en est un bon exemple) quelques films passables (Swamp devil retitré le monstre du marais de ce côté de l'atlantique) mais aussi de véritables catastrophes télévisuelles que nous préférons ne pas citer dans ces colonnes numériques.




Une fois n'est pas coutume , l'histoire de « la Fureur des gargouilles » se déroule à Paris. Mais gardez vos « Cocorico » pour plus tard car pour des raisons budgétaires évidentes , le tournage a en fait eu lieu en Roumanie. Derrière la caméra, nous retrouvons Bill Corcoran, déjà responsable d'une autre production RHI réalisé un an auparavant : « Vipers » avec la pauvre Tara Reid. L'objectif des films de la série Maneater n'étant pas de révolutionner le genre mais au contraire de fournir à moindre coût des productions divertissantes pour le petit écran, il serait injuste de juger ces petits films avec des critères de blockbuster Hollywoodien.





Alors disons-le ouvertement, « Rise of the Gargoyles » n'est pas le film de l'année , ni même la meilleure addition à la série des Maneaters qu'il nous a été donnée de voir. Pas de grande surprise , la réalisation  est comme toujours un peu expédiée et l'interprétation  par bien des côtés perfectible,  mais  le film a aussi ses bons moments ( principalement les attaques de la gargouille) et les apparitions numériques de la créature tiennent relativement la route. Au final , dans la flopée de "Creature Features" destinés à remplir les grilles de  chaines câblées  et les bacs de DVD à petit prix, cette  fureur des gargouilles n'a pas trop à rougir. Reste que c'est bien là son unique qualité Et cette récente édition française est une chance de découvrir un Maneater jusqu'ici inédit en France. ( Le film a été diffusé aux USA sur Sci Fi channel il y a déjà  plus d'un an).1/5

Test technique: 





La galette éditée par Zylo délivre une image assez correcte au format 1.77 16/9 et un unique piste audio DD2.0 un peu plate en langue française. Pas de réels bonus en dehors de bandes annonces de films à venir. Nous sommes donc face à une édition en rapport avec la qualité du film présenté et très suffisante pour découvrir cette « Fureur des gargouilles » .





Un nouveau film de la collection Maneater disponible en France
Des effets spéciaux en images de synthèse relativement réussis



Un mauvais film ( mais c'est marqué sur la boite !)