TEKKEN , le film : Critique et test DVD

 

Au milieu des années 90, les adaptations cinématographiques de jeux vidéos de combat sont dans l'air du temps. Ainsi les stars de l'arcade et des consoles 16bit (Super Nintendo et Sega Megradrive) vont connaître une petite heure de gloire sur grand écran. C'est le nanardifique « Double Dragon » qui ouvrira le bal en 1994. (Sortie Française en 96) Puis viendra le ridicule « Street Fighter » , un des plus mauvais  Jean Claude Van Damme. La palme du mauvais goût reviendra à Mortal Kombat l'année suivante pour ses combats bariolés et rythmés par la musique de « 2 Unlimited ». ( Et un  Christophe Lambert en dessous de tout). Face à ces échecs à répétition, les producteurs eurent la bonne idée de passer à autre chose, laissant sur le tapis le jeu vidéo  de baston culte de la console Playstation : Tekken. C'est donc avec une réelle excitation mais aussi beaucoup de craintes que nous avons inséré la galette dans notre lecteur DVD. En route pour le test... Au programme science fiction et tatanes ...Yeah !

Synopsis :

En 2039, une guerre mondiale a détruit toute trace de notre civilisation actuelle et des sociétés font office de gouvernements, la plus puissante étant Tekken. Pour contrôler les populations, elle organise le King of Iron Fist Tournament, où tous les participants s’affrontent jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un…



Critique: 
Vous vous en doutez, le script de Tekken est surtout un prétexte à combats chorégraphiés et scènes d'action en tout genre. Bref plus un film de forme que de fond. Sans surprise, la réalisation a échoué dans les mains d' un « faiseur de suite »: Dwight H. Little , réalisateur de l'honorable 4e volet d'Halloween , de "Sauver Willy 2 "et de la suite d'"Anaconda"  : "Anacondas, à la poursuite de l'orchidée de sang" mais aussi réalisateur de nombreux épisodes de série TV ( Prison Break, John Doe, 24h Chronos, Millenium, Bones et esprits criminels) . Little n'est peut être pas le réalisateur du siècle mais un technicien pour le moins rodé. 
 



Le résultat est  il à la hauteur de l'attente  ?  Oui et non ... Oui car cet « action flick » futuriste tient cinématographiquement la route même si on se demande franchement où sont passés les 35 millions de $ de Budget. Bien sûr il reste les impressionnantes scènes de combats filmées avec énergie mais pour une fois sans épilepsie. Bref  Little accouche d'un film divertissant,  assez grand public mais franchement décevant.



Côté distribution Tekken s'offre le jeune Jon Foo ( Universal Soldier : regeneration), la jolie Kelly Overton (Ring 2), le japonais et inoxidable Cary-Hiroyuki Tagawa (Le dernier empereur, Vampires, la planète des singes ) et un Gary Daniels (Ken le survivant) pour une fois convaincant. Pour ceux qui ne le connaitrait pas, Gary Daniels est un acteur américain qui depuis de nombreuses années s'est spécialisé dans les films d'arts martiaux de seconde zone. 

 


Test technique :

Le dvd de test que nous avons eu dans les mains présente un transfert de toute beauté au format scope d'origine 2.35. On notera des contrastes profonds, de très belles couleurs et une définition aiguisée. Pas de surprise, on retrouve le même soin du côté des pistes audios avec deux mixages 5.1 convaincants en version originale comme en version française. Les sous titres sont amovibles, les anglophones pourront donc profiter du films sans être gêné par un sous titrage imposé. Rayon bonus, on trouve la traditionnelle bande annonce , mais également un petit making of et une série d'interview de l'équipe et du casting. (malheureusement pas d'interview pour Gary Daniels) Bref une édition qui sur le plan technique comme des suppléments tient la route. 






 
-Tekken le film ! Merde !
-Des très belles séquences de combats
- Une édition DVD à la hauteur

 




- Où sont passés les 35 Millions de $ ?
- Pas d'interview de Gary Daniels dans les bonus.