Harpoon : Critique et test DVD



Tourné avec seulement 4 petits millions de dollars, le « Reykjavik Whale Watching Massacre » de Julius Kemp traine une plutôt bonne réputation dans les coins les plus obscures du net. Bonne nouvelle , INITIATIVE CINEMA ONE  sort cette bobine de la mer le 1 mars prochain sous le titre Harpoon. Au programme, Gunnar Hansen et une jaquette qui annonce un spectacle plus sanglant qu'un massacre à la tronçonneuse. A quelques jours de la sortie du DVD et du BLU-RAY, Ecranbis.com a visionné la chose...



Synospis:

Un groupe de touristes embarque sur un bateau d’observation et part sur ce qui devait être une ballade tranquille afin de découvrir la vie sauvage islandaise… Mais le bateau tombe en panne et le groupe est secouru par les marins d’un autre navire, qui se révèle être un baleinier. La pêche à la baleine n’étant plus autorisée, le petit groupe va vite devenir la cible d’une chasse à l’homme dans les eaux glacées d’Islande.




Critique :

Pour son premier film, le réalisateur Julius Kemp, sans doute élevé aux mêmes bobines que nous (le pauvre), s'est fendu d'une transposition nautique du survival. Dans Harpoon, La famille de dégénérés consanguins qui vivait au fond des bois crèche désormais sur un bateau et notre traditionnelle bande d'ados venus faire du camping sauvage est ici remplacée par une bande de touristes venus apercevoir des baleines. Dans son souci de respecter les codes du genre, Kemp embarque une poignée de personnages très caricaturaux et une guest star : Gunnar Hansen, l'homme à la tronçonneuse (massacre à la tronçonneuse – Tobe Hooper ) dont la carrière plonge à chaque film un peu plus loin dans les profondeurs du cinéma d'exploitation. Sachez cependant que le clin d'œil ne survivra pas à la première demi heure.



A l'instar des dernières additions au genre ( Insane, Resurection County), Harpoon paye, pour commencer, assez cher son conformisme, et bien qu'habillé d'un décor marin dont découle fatalement des situations nouvelles, le film se contente de naviguer en eaux connues et ses sanglantes escales restent malheureusement quelque peu prévisibles pour ceux qui consomment en boucles de ce genre d'œuvrette. Au final la problématique d'Harpoon n'est une fois de plus  pas le film en lui même mais bien la floppée de bobines qui ont exploré la thématique avant lui.

Heureusement, ce brave Julius parvient à tirer sa bobine vers le haut grâce à une réalisation sympathique, quelques séquences gore et en ouvrant son quart d'heure final sur un mini « Open water » réjouissant. Les films de genre islandais se faisant aussi rares que les baleines, il serait dommage de juger avec sévérité ce « Harpoon ». Surtout que ce dernier n'a, au final, pas à rougir face aux récentes productions américaines. Bref si le DVD ou Blu -Ray vous font de l'œil au détour d'un rayon, laissez vous harponner. Nous tenons un très fréquentable survival  marin ! 2,5/5



Test Technique:

Le disque de test que nous avons eu entre les mains délivre une image aux contrastes très appuyés et à la définition plutôt molle. Un grain omniprésent est à noté donnant au rendu un caractère  très particulier, un peu vintage.  Rayon audio, on trouve une piste  française DD5.1 , une piste française  DD Stéréo et une version originale sous titrée en DD5.1. On notera une exploitation brillante des effets sonores. Bref  une galette techniquement convaincante.  Si le disque anglais édité par E-one ne contenait aucun bonus , sachez que l'édition française embarque une bande annonce et un making of centré sur la personne de Gunnar Hansen. Un bonus pas forcement passionnant mais qui a au moins le mérite d'exister. Également présent sur le disque, quelques bandes annonces éditeur : Crossfire, Be bad, Eye of war, Captifs et La Guerre de l'Ombre.





- Un bon petit  film d'horreur classique
- Gunnar Hansen



- Un marking of pas franchement passionnant