Night of the dead : Test DVD et Critique



Amateurs de Bis qui vire au Z qui tache...Ecranbis.com a une bonne nouvelle pour vous. Emylia vient en effet de se fendre d'une édition zone 2 de « Night of the dead » aka « Leben Tod". Au programme un sérum qui réveille les morts et une bobine fortement influencée par le « Reanimator » de Stuart Gordon , le tout emballé par le réalisateur de « Mega piranha »: Eric Forsberg himself !

Synopsis:

Enceinte et effrayée, Anais n’est pas autorisée à quitter l’hôpital spécialisé, où son mari Peter effectue un stage en médecine avec son oncle, le Dr Gabriel Schreklich. Gabriel possède un sérum qui peut ressusciter les morts. Mais les choses tournent mal et des Goules voraces de chair humaine arrivent prendre en charge l’hôpital. La seule façon pour Anais de sauver son bébé à naître est d’obtenir l’une des Goules pour l’aider à s’échapper.



Critique :

Impossible à la lecture du pitch « Night of the dead » de ne pas penser au désormais aussi classique que culte «  Ré-animator » et de ne pas voir dans le personnage du Dr Gabriel Schreklich, un ersatz du démoniaque Herbert West. Ne pensez pas pour autant que Leben Taud ( le titre original ) se contente de suivre les rails qu' ont posé Stuart Gordon et Lovercraft avant lui. En effet « Night of the dead » aborde une thématique dérivée sans doute plus romantique car contrairement à West, Schreklich n'expérimente pas son sérum par simple curiosité scientifique ou malsaine, mais par amour. Ce dernier maintient en vie sa femme et sa fille décédées dans un accident de voiture et se voit même contraint de les nourrir.



C'est en 2006 qu'Eric Frosberg (Scénariste de « Snake on train » ou « War of the world 2 » pour le compte de la société Asylum) tourne avec de petits moyens ce direct to vidéo déviant. Pour cause de micro budget (250 000 dollars US d'après l'IMDB) , il enferme son action, ses personnages et ses morts vivants dans une clinique privée. Si les déambulations de nos héros dans cette univers hospitalier ne marqueront sans doute pas le genre d'une empreinte indélébile, Frosberg fait preuve d'un certain savoir faire et offre à sa bobine quelques bons moments ...Le gore, parfois accompagné d'un soupçon d'érotisme, est omni présent. Ce qui ne gâche rien.



Au final, si « Night Of the dead » flirte avec bien des aspects avec le cinéma Z , il se dégage de cette œuvrette quelque chose de sympathique. Cette édition « made in Emylia » est donc une excellente occasion de découvrir ce petit film jusqu'ici inédit de notre côté de l'atlantique. La galette étant en plus vendue en dessous de la barre des 10€ , il serait dommage de ne pas lui laisse une chance.



Test technique :

L'image délivrée par le zone 2 français se révèle être assez correcte et au format 1.78. La surprise vient des pistes audio puisque le disque n'embarque aucun doublage français. Vous trouverez donc un mixages anglais stéréo DD et un DTS. Notons tout de même la présence de sous titre français. Rayon bonus, nous avons droit à un making of d'environ 35 minutes, malheureusement non sous titré. Une édition correcte pour ce « Z » de compétition à condition de ne pas être anglophobe !








- Un bis qui vire au Z sympathique
- C'est gore
- Un gros making of




- Anglophobe, s'abstenir