Death Race 2 : Critique et test DVD



Synopsis :

Dans un futur proche, l'économie américaine sombre dans le chaos. La spirale de la violence devient rapidement incontrôlable. Pour contrôler et contenir la population criminelle, un vaste réseau de prisons privées se met en place, où les criminels les plus endurcis, les chefs de gang et les sociopathes font régner leurs lois par la terreur. La plus dangereuse de toutes est Terminal Island. C'est là que Carl Lucas, condamné à perpétuité pour le meurtre d'un policier, s'apprête à purger sa peine. Mais c'est aussi ici qu'il peut retrouver la liberté, à condition de survivre à la terrible course à la mort où tous les coups sont permis...




Critique :

Petite production Corman devenue culte, le « Death Race 2000 » de Paul Bartel , plus connu chez nous sous le titre « Les seigneurs de la route » avait un eu droit à son remake « blockbusterisant » en 2008 sous houlette du réalisateur de  la saga des « Resident evil »:  Mr Paul W.S. Anderson lui même. Un essai transformé auquel les producteurs (ah les coquins !) ont décidé de donner suite avec ce « Death Racer 2 » destiné à être exploité sur le fleurissant marché de la vidéo. Anderson passe donc le relais au réalisateur hollandais Roel Reiné.  Il faudra également faire une croix sur Jason Statham et le budget confortable (45 millions de dollars US... Ah oui quand même) du premier opus...




Afin de  se laisser le champs libre à une suite cinéma (pourquoi pas après tout ? ), le script de Death Race 2 s'oriente vers la préquelle en explorant les origines du personnage « Frankenstein » et de cette fameuse course à  la mort immortalisée par David Caradine et Sylvester Stallone.  Death Race premier du nom ( comprenez celui d'Anderson) s'était déjà débarrassé du sous texte « satirique » de film de Bartel pour virer à l'action movie décomplexé. Death Race 2 va suivre les mêmes rails, capturant l'essentiel du film d'Anderson , action, cascades, jolies filles et grand spectacle, le budget en moins.




Car comme bien  des suites DTV,   Death Race 2 souffre un peu de la comparaison avec son grand frère. Heureusement, la péloche se paye une brochettes de seconds couteaux : Ving Rhames (Evil angel, Pulp Fiction, L'armée des morts) , Danny Trejo ( Machette, une nuit en enfer)  et Sean Bean ( Le seigneur des anneaux) . Et si Roel Reiné n'est pas Quentin Tarantino, il faut  reconnaître à l'artisan, un  savoir faire lorsqu'il est question de filmer des scènes d'actions. Au fond, Death Race 2 parvient à tenir ses promesses, à savoir prolonger le temps d'un film, l'univers le Death Race d'Anderson.




Bref si vous êtes un inconditionnel du remake des seigneurs de la route, un visionnage s'impose surtout que l'édition livrée par Universal est loin de faire peine comme nous allons le découvrir plus bas dans ce review...


Test technique :

Aucune surprise de la part d'Universal , le disque de test qui nous a été envoyé présente une image de toute beauté en terme de définition, contrastes et couleurs. Inutile de chercher la petite bête, c'est un sans faute que nous allons retrouver jusque dans la partie audio. En effet la galette propose deux mixages ( Français/anglais) DD5.1 dont la dynamique comme  le travail de placement forcent le respect. Bref, voilà une édition qui permet de découvrir « Death Race 2 » dans des conditions techniques plus qu'optimales !



Rayon suppléments  vous attendent...

"Tromper la mort » : les cascades de Death Race (env. 9 mn en VOST)
« Bolides et armes à feu » : les voitures de Death Race 2 (Env. 7mn en VOST)
5 scènes coupées et un montage de scènes présenté par le réalisateur.
Enfin, un commentaire audio  Roel Reiné (VOST)

Bref voilà une section bonus bien fournie, même si le matériel présenté s'avère un peu "Auto promo"




- Quelques tronches du cinéma d'exploitation
- Une édition juste parfaite



- Souffre  de la comparaison avec Death Race, premier du nom
- Une Pré-quelle dispensable