Spider web : Critique et test DVD



Vous n'aimez pas les araignées, et bien sachez que les araignées ne vous aiment pas non plus ! Tel pourrait être le message de ce « Spider web » qui débarque  en zone 2 grâce aux efforts de l'éditeur français ICO. Au programme un safari indien qui tourne mal , Lance Henriksen en scientifique fou  et une armée de petites bêtes qui montent , qui montent, qui montent... Ecranbis.com paye son review !



Synopsis:

Un groupe d’explorateurs européens se rend dans un village en Inde. Non loin de là se trouve une grotte habillée d’énormes toiles d’araignées, et habitée par des arachnides agressifs. Mais l’affaire semble un peu plus complexe que cela… et réserve bien des surprises.




Critique :

Les films de la série Maneater nous arrive au compte goutte en vidéo et certains plutôt deux fois qu'une. C'est en effet le cas de  ce« spider web » aka « In the spider web » qui a déjà connu l'honneur d'une édition en France dans le catalogue d'Opening sous le titre de l'antre de l'araignée. Pour cette deuxième fournée, l'éditeur Ico fait cependant un peu mieux que la précédente édition puisqu'il nous permet de découvrir ce DTV au format d'origine ( le disque Opening était recadré) et embarque même une version originale sous titrée. Mais n'anticipons pas sur le test technique final et revenons à nos moutons , à savoir la série de films « maneater ».



C'est en  2006  que la firme RHI va commencer à produire une flopée de films d'horreur destinés à alimenter la grille de la chaine Américaine Syfy.  La thématique tout d'abord exclusivement «  animalières » (Araignée, singes , tigre, crocodile...) va au fil des années s'ouvrir à des créatures plus fantastiques comme cela était le cas  avec Carny, édité il y a quelques mois chez Seven 7.  In the spider web nous ramène lui au début cette collaboration fructueuse entre Syfy et Rhi , puisque cette bobine a été réalisé en 2007, en Thaïlande.

La réalisation de la chose échoue dans les mains de Terry Winsor, un artisan du petit écran et embarque un certain «  Lance Henriksen » dont la carrière alterne les seconds rôles  de superproductions ( Aliens , Terminator et j'en passe)  et le cachetonnage décomplexé  (faut bien payer les factures) dans les profondeurs du cinéma d'exploitation et télévisuel.



Bien entendu, ce « Spider web » est à regarder pour ce qu'il est. C'est à dire un microbudget dont la seule prétention est de connaître une diffusion  en  « Première » sur Syfy et de filer aussitôt remplir les linéaires de vidéoclub. Mais même vue sous cet angle , on peut dire que cette bobine hautement télé filmique peine à tenir   ses promesses.   Si « Spider Web » s'avère pas vraiment radin en effets spéciaux, ceux ci  semblent témoigner des carences  budgétaires de la production.  Reste que le spectacle parfois peu ragoutant procuré par cette exposition d'arachnides diverses et variées et sa brochette de personnages caricaturaux finit par  procurer un plaisir  masochiste un peu coupable . A regarder en cas de grippe avec (très) forte fièvre.



Test technique : 

Il se trouve comme nous vous l'expliquions plus haut , que ce Spiderweb a déjà fait l'objet d'un zone 2 français il y a quelques années. Une édition des plus simples puisque ne délivrant qu'une seule et unique piste audio française et une image recadrée. Bonne nouvelle , la galette argenté éditée par ICO propose elle le film au format 1.77 d'origine et ajoute à la piste française DD 2.0 , une piste anglaise  DD 2.0 sous titrée. Sachez que l'édition est techniquement correcte tant au niveau de la qualité d'image que des pistes audios. Niveau supplement, il faudra se contenter de 3 bandes annonces : Harpoon, Les griffes de la forets  et bien évidement  Spiderweb.






- Un  Maneater de plus disponible en France
- Une édition  correcte
- Lance Henriksen


- Un des pires Maneater