Vampires suck : Test Bluray et Critique



Après avoir eu l'honneur d'une exploitation dans les salles obscures françaises en novembre dernier:  Mors moi sans hésitation (Vampires Suck), dernier jet du duo Friedberg/Seltzer, scénaristes de la série des Scary movie, débarque en vidéo. Ecranbis a mordu le bluray qui sortira le 6 avril prochain et vous livre son verdict.


Synopsis:

Pas facile pour Becca de débarquer au lycée en cours d’année, surtout que 2 sex-symbols sont à ses pieds. Edward, trop pâle pour être en bonne santé, et Jacob, exhibitionniste à l’état sauvage, sont en effet prêts à tout pour la chop… la conquérir. Ses hormones commençant sérieusement à la travailler, Becca va devoir faire un choix…


Critique :

Le tandem Friedberg/Seltzer scénaristiquement responsable de la série des « Scary Movie », régurgitations parodiques du renouveau du cinéma d'horreur de la fin des années 90, se fend depuis 2006 et avec une régularité que certains ne manqueront pas de taxer d'effroyable, de bobines moqueuses : Spartatouille (Meet the Spartans), Disaster movie, Big movie , autant d’œuvrettes dont l'unique vocation est de donner la fessée aux blockbusters hollywoodiens et autres derniers succès en date. Buzz de « Twilight » oblige, les deux zouaves ont eu l'idée de déculotter le film de vampire romantique avec Vampires suck, rebaptisé Mords moi sans hésitation pour son exploitation dans les salles françaises. Va savoir pourquoi ou comment , la chose a retrouvé son titre original et anglophone pour sa sortie vidéo. Les voix des éditeurs sont parfois impénétrables.




La parodie grasse made in US ayant déjà de beaux jours derrière elle, les 82 minutes de Vampires suck ont déjà le mérite de ne pas tromper le spectateur. Comprenez que quiconque s'aventurerait dans le visionnage de cette péloche avec la ferme intention d'y trouver un peu de finesse, ferait preuve d'un masochisme inquiétant. Et le moins que l'on puisse dire c'est que le film de Friedberg et Seltzer parvient sans aucun problème à se hisser au niveau de couillonnerie exigé par le genre. Dis autrement, on ne rit pas toujours très franchement, et lorsque cela est le cas, on en est pas toujours fiers.

On s'amuse également de l'énergie déployée dans la tâche. Sur ce point et en dépit d'un budget que l'on imagine limité «Vampires suck» fonctionne parfaitement usant d'un casting astucieux et d'un certain savoir faire dans la contrefaçon. Si le film se veut surtout un miroir déformant de film de vampires pour ado, il se s'autorise aussi quelques sorties de route en distribuant quelques beignes à Lady Gaga, ou Buffy, autre star du cinéma mordant.



Clairement moins bon que le «Super hero Movie» de Craig Mazin ( autre scénariste rescapé de Scary Movie) mais au final bien plus fréquentable que les derniers rejetons de ses géniteurs, Vampires suck s'avère un spectacle recommandable pour son irrévérence et son humour lourdingue assumé à condition toutefois de ne pas en attendre autre chose que ce qu'il est . A savoir un énième "machin movie" destiné à être digéré entre potes et devant une pizza un vendredi soir après une dure semaine de labeur. 2/5



Test technique:

Vampires Suck est disponible au format DVD simple mais également sous la forme d'un combo BLURAY DVD. Nous nous sommes assez naturellement tournés vers la galette bleue qui délivre un transfert plutôt élégant en terme de définition et de restitution des couleurs. Certes,  rien de renversant, mais nous sommes face à une galette HD qui ne démérite pas . Même constat du côté des pistes audios DTS 5.1 pour la VF , DTS HD 5.1 pour la piste anglaise, puisqu'on retrouve un soin appréciable dans les mixages alors que le style du film ( Comédie à petit budget) ne s'y prête pas forcement.



Du côté des suppléments, le constat est nettement moins reluisant. Le disque propose avant même l'accès au menu le choix entre une version cinéma et une version longue mais sachez que cette dernière n'ajoute même pas deux minutes à cet édifice cinématographique. En guise de consolation , le disque présente un bêtisier d'un peu moins de 4 minutes, une bande annonce cinéma et 12 minutes 34  de plans exclus du montage final et repartis dans 9 scènes. Une section bonus pas forcement passionnante mais qui a au moins le mérite d'exister.




- Un film qui déculotte du vampire romantique
- Un bluray techniquement correct



- Plus gras que moi tu meurs
- Une section bonus qui manque de mordant



IMAGES:
© 2010 Monarchy Enterprises S.a.r.l. in all other territories. All Rights Reserved. © 2011 Twentieth Century Fox Home Entertainment LLC. All Rights Reserved.