Triangle: critique et test DVD





Triangle, le thriller horrifique de Christopher Smith  (The creep, severance) s'est pour ainsi dire fait attendre.  Depuis 2009, cette bobine anglo-australienne s'invite avec régularité dans les festivals et a d'ailleurs eu l'honneur d'une sélection à Gerardmer en janvier dernier. Annoncées il y a maintenant plusieurs mois chez CTV, les éditions françaises DVD et BLURAY  débarquent enfin.  Embarquement immédiat...



Synopsis :

Un groupe d'amis part explorer le Triangle des Bermudes à bord d'un voilier. Après avoir essuyé une tempête titanesque, le bateau chavire et et part à à la dérive . Contre toute attente, ils parviennent à trouver refuge sur un étrange navire de croisière où ils ne découvrent pas âme qui vive et où même le temps semble s'être arrêté. Pourtant , ils éprouvent une sensation de déjà vu et réalisent très vite que quelque chose d'hostile les guette...




Critique :

Réalisateur et scénariste , Christopher Smith n'a pas loupé son entrée dans le cinéma de genre. Reconnu dès son premier film, le flippant  et inattendu « Creep » (2005) , il enchaine avec « Severance » (2006). Deux succès critique qui vont mettre la barre haute et nous laisser présager d'un avenir radieux pour le cinéma fantastique anglais. C'est alors qu'il est venu présenter « Creep » à Cannes que Christopher Smith a l'idée de « Triangle » . Apercevant les bateaux  de la croisette, il se met à imaginer un film d'horreur se déroulant sur un paquebot. Peu à peu ce qui n'était que de simples idées visuelles vont se rassembler et finir par s'imbriquer dans le scénario de « Triangle » que Smith écrira lui même. Le film sera  lui  financé  par Icon , la société de production de Mel Gibson.



Premier constat : Dans son horrifique croisière dans les eaux du fantastique, Christopher Smith n'invente rien certes mais explore avec une habilité réjouissante bon nombre des thématiques qui nous sont chères. Triangle des Bermudes et bateau fantôme d'un côté , Mythe de Sisyphe de l'autre.  Son Triangle a donc des airs de mariage improbable  entre « Un jour sans fin » et le slasher movie psychologique, offrant à son héroïne un pétage de plomb en règle et un récit digne des plus tortueux épisodes de la sacro-sainte « Quatrième dimension ». Le tout en mode Offshore... Sans vouloir vous en dire trop et, par conséquent, vous gâcher la surprise, le film est construit sur un minutieux système de boucles temporelles. Un pari risqué sur le plan scénaristique, mais un pari gagnant puisque Triangle ne souffre pas vraiment de ses redites structurelles.



D'une point de vue formel, Smith confirme tout le bien que nous pensions de lui offrant à son B movie une réalisation appliquée. Toujours bien foutu ( à l'exception des effets numériques peut être qui trahissent un peu les limites budgétaires de l'aventure) Triangle étale donc le savoir-faire du réalisateur, 106 minutes durant. Le tout n'étant pas gâché par la performance de Melissa George ( 30 jours de nuit) , on serait tenté de penser que la nouvelle addition de Smith à sa filmographie a tout d'une bonne pioche ( plantée dans la tête ). Mais si l'ennui ne s'invite pas une seconde dans cette traversée fantastique, Triangle peine tout de même à tenir la comparaison avec ses prédécesseurs. (Creep , Severance). Dit autrement  il ne parvient aucunement à dépasser sa condition d'exercice réussi et de B-Movie sympathique. Bref, la bobine de Smith souffre surtout de n'être que bonne alors que nous l'attendions excellente.



CTV offre à Triangle des éditions bluray et DVD, respectivement vendues 19€99 et 24€99.  L'édition DVD que nous avons testée présente le film dans son format scope d'origine avec une qualité d'image particulièrement soignée. Rayon audio, on trouve 2 mixage 5.1 français (Dolby Digital et DTS ) et un mixage 5.1 anglais( Dolby Digital ) avec sous titre. Enfin  la partie supplément propose un "making of" sous titré d'une quarantaine de minute et une bande annonce. Nous voilà donc face à une édition simple mais qui tient la route.