Exit Speed : Critique et test DVD



Cela faisait un bail  que l'Amérique ne nous avez pas envoyé un petit  hymne  cinématographique à l'autodéfense.  Il faut dire que dans les années 80, le genre  avait tourné à l'indigestion avant de son sombrer dans le ringard.  Amateurs de la loi du talion, réjouissez vous, Exit Speed sort le 5 avril en DVD et Combo DVD Bluray. Au programme, une philosophie basée sur les rapports de cause à effet « Qui sème le vent , récolte le cyclone » et un message clair « Faut pas faire chier ! »



Synopsis :

La veille de Noël, 10 étrangers prennent place dans un bus qui traverse le Texas et sont pris au piège par une bande de motards criminalisés adeptes de crystal-meth. Les passagers trouvent refuge dans un chantier de ferraille abandonné. Ils tentent tant bien que mal de se défendre contre les attaques du gang mais lorsque leurs défenses s’affaiblissent et qu’ils sont de moins en moins nombreux à pouvoir repousser ses assauts, ils sont contraints de réaliser l’impensable : attaquer.


Des attaques motorisées à la Mad Max...


Critique:

Réalisateur d'un des Creature features produit par Sam Winston ( Earth Vs Spider) , mais aussi de deux séquelles DTV  ( Sex Intention 3, Roadhouse 2) , Scott Ziehl est un artisan appliqué. En 2008 ,  il  tourne pour moins de 4 millions de dollars US , ce « Exit Speed ». Une bobine  qui malaxe et recycle  avec une certaine réussite plusieurs thématiques cinématographiques du cinéma d'action.  Impossible en effet de ne pas lui trouver dans son premier quart d'heure, un faux air de « Speed » saupoudré de Mad Max. Impression cependant de courte durée puisque cette introduction filmée sur les chapeaux de roues va surtout aboutir à un siège en bonne et due forme. Et  nos pauvres  victimes prises au pièges dans une décharge ne tardent pas à reprendre du poil de la bête, voir même à se transformer en petit commando de choc.


Des filles piquantes...

Le message de Ziehl est donc sans détour: l'américain moyen est du genre chatouilleux à l'image de apparemment inoffensive Lea Thomson ( Retour vers le futur 1,2,3)  qui poussée à bout par les assaillants  se  métamorphose en « Rambo-Girl next door » expéditive mais  toujours courtoise : "Je te tue en m'excusant, mais je te tue quand même ». Du côté des mâles de l'aventure, sachez que l'on on retrouve Desmond Harrington ( Détour mortel , Dexter, Le Vaisseau de l'angoisse), l'excellent John Ward ( Tremors, Retour vers l'enfer) et que le reste du casting ne démérite pas.

Des chauffeurs de bus qui ne connaissent pas le frein...

Plutôt bien torché , Exit Speed s'avère un fréquentable  DTV au parfum  80's . Une sorte d' « Aube Rouge » ( Red Dawn) sans ados, qui a troqué  ses terroristes communistes contre une bande de motards tout droit sortis d'une bobine post apocalyptique italienne. Reste à savoir quel traitement à réservé l'éditeur français Emylia à cette péloche sympatique...

Des quadras qui ne plaisantent pas ...

Test technique:

L'édition DVD Emylia que nous avons testé délivre une image sans faille tant au niveau définition ,que contraste. On apprécia des noirs profonds et un très beau rendu des couleurs.  La galette embarque une piste française en simple stéréo avec un doublage convaincant mais aussi deux pistes  en langue anglaise 5.1 (DD et DTS). Bien évidement le rendu de ces deux mixages s'avèrent meilleur et  constitue donc une option judicieuse de visionnage puisque le tout est accompagné de sous titres debrayables.

 
Le menu de la galette DVD...



- Un croisement de Speed, Mad max et l'Aube Rouge à la sauce "Assaut  sur le central 13"
- Lea Thomson
- Une édition techniquement bonne



- On aurait aimé quelques petits bonus